Dernières Chroniques

Mentir de K.A. Tucker | Un deuxième tome dans la continuité du premier

24 août 2016

Des deux sœurs Cleary, Livie est sans aucun doute la plus stable et la plus sérieuse, malgré toutes les épreuves que la vie lui a fait traverser. Depuis la mort de ses parents, Livie a toujours eu la tête sur les épaules, aidant sa sœur Kacey à lutter contre ses démons. Brillante et disciplinée, c'est sans surprise qu'elle quitte Miami pour intégrer la prestigieuse université de Princeton, un rêve qui était à la fois le sien et celui de son père. Cette première année à l'université ne va pourtant pas se dérouler exactement comme elle l'avait prévu. Son père l'avait pourtant mise en garde avant de mourir : méfie-toi des garçons ! Dès sa première soirée sur le campus, Livie fait la rencontre du mystérieux Ashton. Elle va succomber à son charme, même s'il est tout ce qu'elle déteste : hautain, dragueur et mystérieux. Elle ne peut pas l'oublier malgré la présence du beau et tendre Connor, le mec parfait dont elle avait toujours rêvé ! Grace au soutien de sa sœur, de sa coloc effrontée et de son déluré de psy, Livie fera ses débuts à l'université en chamboulant ses repères et les plans déjà tout tracés pour sa carrière et ses amours. Elle se sent vraiment bien dans les bras de Connor, mais résistera-t-elle à Ashton le dangereux séducteur ?

Après avoir dévoré le premier tome, ayant la suite dans ma bibliothèque et n'ayant pas d'envie précise sur quoi lire ensuite, je me suis dit qu'après tout autant lire la suite. J'ai ainsi retrouvé les deux sœurs Cleary, et plus particulièrement Livie qui rentre à l'université, bien déterminé à devenir pédiatre. Comme dans le premier volet, un garçon va faire son apparition et tout bouleverser dans la vie de la jeune fille, remettant tout en question et -bien entendu, sinon ça ne serait pas trop drôle- Ashton à également de sombre secret.

C'est exactement le genre de livre dont on sait qu'elle va être la fin et ce qui va plus ou moins se passer tout au long de l'histoire, mais que voulez vous je suis une incorrigible romantique et que j'aime les histoires avec du rire, des larmes et une bonne dose de drame. En prenant en compte cela, je ne peux qu'apprécier ce livre, et mon avis n'est donc pas totalement neutre. Mais vous commencez à me connaitre à force non ?

Evidemment, beaucoup de choses sont prévisibles, et comme dans le premier tome, les personnages sont attachants. J'avais l'impression de revenir à la maison avec tous ces personnages qui ont évolué, grandit ou encore ont fondé une famille. Je pense attendre un peu pour le troisième tome parce qu'il ne touche pas à la même chose que les deux premiers et pas conséquent cela me permet de voir d'autre chose et de faire une pause dans la série.




En Bref
Un deuxième tome dans la continuité du premier, qui a encore une fois su m'émouvoir et me captiver comme a su le faire le premier tome. C'est une série que je recommande à ceux qui aiment la romance et les scènes un peu dramatiques.

6 commentaires:

  1. Le premier tome Respire me tente bien, après ce n'est pas une priorité ! ^^ Contente que tu aimes la suite en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi pour ce petit commentaire ;)
      oh il y a tellement de livre que les priorités sont souvent restreinte ;) en tout cas si tu le lis un jour j'espère qu'il te plaira ;)

      Supprimer
  2. Cette série est un coup de cœur. Je pense que le deuxième tome est mon préféré, je m'attendais à mieux pour le 3ème tome... Plus de détails auraient été parfait
    C'est vraiment le genre de livres qu'on lit sans se prendre la tête, sans vraiment réfléchir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je dirais pas "sans se prendre la tête" parce que les thèmes sont quand même un peu dure je dois dire
      mais c'et vriament une saga géniale !

      Supprimer
    2. Oui c'est vrai mais ce que je voulais dire par là c'est que les pages défilent toutes seules !;)

      Supprimer
  3. J'ai bien aimé le premier tome mais je n'ai toujours pas envisagé de lire la suite :/ Je ne sais pas pourquoi.

    RépondreSupprimer