Dernières Chroniques

[Livre] Le Passeur | Lois Lowry

4 nov. 2015


Genre : Jeunesse, Science-Fiction
Edition : Ecole des Loisirs
Parution : 1993
Pages : 235
ISBN-13 : 978-2-211-22059-0


Le monde dans lequel vit Jonas est bien éloigné du nôtre : une société où la notion d'individu n'existe pas. Plus surprenant encore : ses membres ne ressentent rien. Ni amour ni haine ne viennent bousculer leur quotidien. Les gens ne meurent pas non plus. Ils sont "élargis". Tout comme le héros de cette histoire – un garçon de douze ans – le jeune lecteur brûlera de savoir ce qui se cache derrière ce terme si obscur.




L'avis de Claire

Dans la communauté où vit Jonas, rien n’est dû au hasard. Toute leur vie est dictée par les dirigeants : leur naissance, leur profession, leur enfant, leur conjoint. Il n’y a pas de peur, de souffrance, de tristesse et toute personne dérogeant aux lois est élargie. Les citoyens ne savent cela en quoi consiste précisément, mais personne n’est inquiet, les dirigeants ne veulent que le bien de la communauté. Chaque année, les enfants entre 3 et 12 ans assistent à une cérémonie pour leur passage à l’âge supérieur. Cette année, Jonas à 12 ans, et va se voir remettre un travail pour son passage à l’âge adulte. Toutefois, ce garçon n’est pas comme les autres et un destin particulier l’attend.

Voilà déjà un moment que ce livre trainait dans ma PAL et à l’occasion d’Halloween, un peu de Science-fiction ne fait pas de mal. 

Si au début j’étais quelque peu sceptique, je suis vite rentré dans l’histoire de ce monde étrange. C’est un monde sans émotions, très plat, avec peu d’action, et pourtant étrangement, j’ai été entrainé dans ce monde dont je voulais comprendre le fonctionnement. En effet, nous qui sommes habitués à voir des animaux, à ressentir des émotions tels que le plaisir, la colère ou la tristesse. Arriver dans ce monde où tout ça n’existe pas, qu’il n’y a pas de soleil, pas de pluie, pas de neige, on est quand même un peu dépaysé.

Toutefois, j’ai trouvé qu’il fallait une bonne partie du livre pour mettre en place tout l’univers, et que la fin était bâclée. Peut-être cela aurait été préférable que le livre soit plus loin mais plus approfondie.
En ce qui concerne les personnages, il n’est pas évident de s’attacher à eux puisqu’ils sont presque dénués de personnalité. Le seul qui m’a réellement convaincu est Le Passeur.

Pour conclure, il s’agit d’une lecture plaisante, avec un univers pas commun et un fond qui m’a plu parce que la moralité est belle, mais dont je ne peux pas parler pour ne pas spoiler.


2 commentaires:

  1. J'ai ce roman dans ma PAL depuis trop longtemps, je vais m'en faire une lecture de noël.
    Merci pour ton avis.

    Steven - Plume Bleue

    RépondreSupprimer
  2. J'ai pas mal entendu parler de ce livre positivement... Je pense que je le tenterais :)

    RépondreSupprimer